En fait, il venait de rencontrer son homologue fran?ais à Reykjavik et, ?nalement, de permettre l’exportation du core tout en faisant passer un attachment?: ?Le gouvernement fran?ais ne devait pas permettre de nouveaux tarifs contre les importations d’avions américains à l’intérieur de la Communauté européenne[93] [93] NARA, Nixon, HSDM H-240, National Security Decision Memorandum?220,...suite.? C’est le secrétaire d’état William Rogers qui explicitait le mieux ce qu’ils avaient obtenu à son ambassade de Paris?: ?La promesse de la part des Fran?ais qu’ils n’auraient pas imposé le tarif jusqu’alors suspendu sur les importations d’avions américains et leurs composants à l’intérieur de la CEE pendant toute la durée de la licence [... Sac Vanessa Bruno pas cher
] les fonctionnaires de la SNECMA avaient précédemment assuré qu’une telle promesse n’aurait causé aucune dif?culté au gouvernement fran?ais[94] [94] NARA, RG?59?SNF?70-73?Ec?632, Telegram?23072, Department...suite.? Paris aurait donc gagné le core aux dépens de l’Europe communautaire.55 Or, à Reykjavik, Pompidou devait aborder la question du core à tout prix[95] [95] AMAE, DE-DIR, Affaires 233;conomiques et ?nanci232;res, Directeurs,.. Survetement lacoste solde .suite. Mais ?l’accord donné par Nixon ne comportait aucune contrepartie?, du moins selon la diplomatie fran?aise[96] [96] AMAE, Am233;rique?1971-1976, 790, T233;l233;gramme n??4950/ 60,...suite. Dans l’échange des lettres sur l’accord SNECMA/GE, approuvé par le département d’état le?30?ao?t?1973, demandé par une note fran?aise du?12?juin et effectué le 5?septembre, le gouvernement fran?ais con?rmait qu’il ?n’envisage [ait] pas de demander la remise en vigueur des droits de douane sur les matériels aéronautiques ou leur accroissement en attendant la négociation sur les droits relatifs à ces articles[97] [97] AMAE, Am233;rique?1971-1976, 791, T233;l233;gramme n??8090/ 92,. burberry pas cher
..suite?. Cette orientation était inspirée par l’objectif ?d’aboutir à un désarmement douanier en matière de matériels aéronautiques pour autant qu’il [f?t] réciproque dans ses effets?.56 à son tour, le département d’état demandait de con?rmer si ?le langage employé par la note de l’ambassade à propos du respect des accords sur les tarifs pouvait être interprété comme signi?ant que le gouvernement fran?ais n’avait pas l’intention de soutenir un retour à l’imposition des tarifs de la CEE sur les avions et leurs composants jusqu’à ce qu’une renégociation réciproque de tels tarifs ait lieu pendant les prochaines négociations multilatérales http://www.creperielaprovencale.fr/sac-vanessa-bruno-pas-cher/ du commerce[98] [98] Eadem, Lettre de Vine 224; Rocalve, le?4. Traduit par l’auteur. .
nyers19 nyers19
22-25, M
Aug 26, 2014