Contrairement à cette première partie, autobiographique, rédigée d’un bloc vers 1743-1744, le présent texte a été écrit ?en direct? (ou presque, car parfois son auteur revient de manière un peu désordonnée sur des événements qu’il a oublié de notifier dans l’ordre chronologique de leur déroulement). Dans la Chronologiette, Prion, vieillissant, se préoccupe moins de sa personne qu’auparavant et se concentre surtout sur la société rurale qui l’entoure, à Aubais, petite bourgade de Vaunage, sur la rive gauche du Vidourle, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Nimes.2 L’ouvrage commence par une longue introduction d’Emmanuel Le Roy Ladurie. L’historien emprunte à certains de ses précédents travaux, réutilisant notamment des pans de la présentation du premier manuscrit de Prion, édité avec Orest Ranum en 1985. Cependant, il les enrichit en tenant compte des acquis récents de la recherche. Ainsi, plusieurs nouvelles pages concernent des considérations climatiques. Il est vrai que le manuscrit de Prion s’y prête tout particulièrement, avec ses omniprésentes indications d’ordre météorologique, au nombre de 133 au total. sac vanessa bruno rouge pas cher
Emmanuel Le Roy Ladurie évoque également la langue du manuscrit, écrit en fran?ais. Ceci lui donne l’occasion d’intégrer d’importantes mises à jour sur l’abbé Fabre, l’un des plus grands écrivains de langue occitane, qui a résidé à Aubais en tant que vicaire de janvier 1753 à ao?t 1755, ce qui lui vaut d’être plusieurs fois mentionné dans la Chronologiette. à cette occasion, Emmanuel Le Roy Ladurie adhère à propos de Fabre et de Prion au concept de ?Lumières catholiques?, récemment développé dans sa thèse par Danielle Bertrand-Fabre. Prion est en effet un catholique, mais il est empreint de tolérance, et même ouvert aux amitiés avec des protestants, qu’il ne se prive pas malgré tout de critiquer et railler. Il est représentatif des intellectuels de village de son époque. Ce n’est pas un paysan comme a pu l’écrire émile-G. Léonard. T shirt burberry pas cher Certes, en tant que domestique du marquis d’Aubais, il se considère comme un déclassé, car il est le fils d’un notable, notaire à Réquista (Aveyron). Cependant, ayant quitté son Rouergue natal, et après quelques pérégrinations, il est tout de même de 1712 à 1759 secrétaire au chateau d’Aubais, où il a accès à la bibliothèque considérable du marquis, fin lettré et historien?! Là, il est en contact avec des dizaines de milliers de volumes, ainsi qu’avec les nombreux érudits de passage. C’est donc un bon autodidacte, dont la culture provient de la consultation de dictionnaires, ainsi que l’indiquent certaines de ses annotations. C’est, selon l’expression des historiens des mentalités, un ?intermédiaire culturel? entre les élites et le monde paysan. Copiste et, à vrai dire, homme à tout faire du marquis, il est à la fois intellectuel et manuel, comme l’attestent les diverses taches qui lui sont confiées par son ma?tre. Scribe du marquis, il est aussi greffier consulaire (1746-1750) et greffier aux ordinaires de justice. à partir de l’age de 57 ans, alors définitivement sédentarisé, il commence à écrire pour son propre compte, simultanément à ses activités professionnelles. Polo lacoste Pas Cher
Il rédige alors sa ?Chronologiette?, une source importante pour l’histoire rurale du Languedoc au milieu du xviiie siècle, enfin accessible intégralement et directement, sans l’intermédiaire jusque là inévitable du livre d’émile-G. Léonard.3 Après cette présentation, Jean-Marc Roger approfondit en établissant une bonne biographie ainsi qu’un état des manuscrits de Prion, suivis d’une note sur le marquis d’Aubais. Puis il livre in extenso le texte de la Chronologiette. Seules quelques digressions, jugées comme s’intégrant mal dans la narration chronologique de l’auteur, ont été reportées en annexes, avec son testament. Les notes sont très nombreuses (74 pages?!). Le choix éditorial les positionne en fin de volume, ce qui nécessite, pour le lecteur qui souhaite une étude approfondie et critique, d’incessants va-et-vient entre pages de texte et pages de notes.
blesp15 blesp15
31-35, M
Aug 15, 2014