Des bêtes à cornes au c?ur des communautés indiennes 2 Les premières têtes de bétail furent importées aux Antilles dans les années 1500 et une vingtaine d’années plus tard les bêtes arrivèrent au Mexique. Les besoins alimentaires, mais aussi la technologie agricole constituent les clés de l’importation d’une grande variété de bétail. Dans la première moitié du xvie siècle, le Nord n’étant pas encore accessible aux colons, seules les vallées centrales permettent de pratiquer l’élevage extensif. Cinq ans après la prise de Tenochtitlan, de nouvelles espèces animales occupaient les plaines160;; on avait introduit aussi des plantes jusqu’alors inconnues, le blé, l’orge, les fèves. La vallée de Toluca est ainsi devenue l’une des pionnières de la révolution agricole (documents 1 à 3). 3 La relation première entre le bétail et les Indiens a été celle d’une lutte pour l’espace et la survie. L’introduction du bétail a en effet créé deux mondes antagoniques160;: les règles castillanes qui régissaient l’élevage étaient incompatibles avec le rythme des cultures indigènes. trench burberry pas cher
Les intérêts des encomenderos-éleveurs allaient à l’encontre des besoins des républiques indigènes. La vallée de Toluca offre une bonne illustration de ce phénomène car une tradition bien ancrée dans le mundillo taurin veut que le plus ancien élevage de taureaux de combat du Nouveau Monde soit né dans l’hacienda d’Atenco, sur les rives du Lerma, en 1529. 4 C’est à Juan de Salcedo que l’on doit la première fête taurine organisée dans la ville de Mexico le 13 ao?t 1529 150; huit ans après la conquête de la capitale aztèque 150; en l’honneur de la naissance de l’Infant d’Espagne, tout comme les courses de taureaux de 1535, destinées à célébrer l’arrivée du premier vice-roi[2][2] Francisco López Izquierdo, Los toros del Nuevo Mundo (1492-1992),...suite. Si Vasco de Quiroga passe pour avoir introduit les premiers taureaux de combat de Navarre en 1536, l’aficionado le plus connu reste Juan Gutiérrez Altamirano160;; en 1552, il a fait venir des Antilles et de Navarre douze couples de taureaux et de vaches sélectionnés qui rendirent célèbre son 160;prestigieux élevage160; d’Atenco[3][3] 160;El conquistador, Lic. Survetement pas cher Juan Gutiérrez Altamirano…,...suite. La Purísima Concepción de Atenco est un sitio d’élevage établi sur les rives du Lerma. Cette propriété, qui faisait partie du marquesado del valle d’Hernán Cortés en 1535[4][4] Idem. , p. pull lacoste pas cher
596-599. ...suite, fut incorporée au majorat des Altamirano, composé de terres situées entre Almoloya del Río et le río Lerma (documents 3 et 4). Atenco devint le centre d’un ensemble d’environ 6000 hectares160;; c’est de là que l’on contr?lait les haciendas, les ranchos et autres terres annexes. En 1643, les domaines du majorat étaient si considérables que, face à l’ordre royal de vérifier les titres de possession foncière et de prélever des http://www.cantaro.fr droits sur celles-ci (composición), le comte de Santiago Calimaya pria le vice-roi de ne pas mesurer les propriétés qu’il possédait dans la juridiction de Metepec 150; comprenant l’hacienda d’Atenco 150; et lui remit en échange une somme censée correspondre au prélèvement fiscal proportionnel à ses domaines[5][5] Archivo General de la Nación (Mexico), ci-après A.
tudoulaile03 tudoulaile03
51-55, M
Aug 31, 2014